Les dattes Ajwa de Médine - Librairie islamique - Islam, Boutique islamique, livre islamique, coran, sounnah
LIVRAISON GRATUITE A PARTIR DE 79€ D'ACHAT!

Les dattes Ajwa de Médine

datte-ajwa

As-Salamou alaykoum

Nouvel article depuis un petit moment, vous allez saliver à la lecture de celui-ci !

Merveille de l’Islam : la datte noire al ‘Ajwa de Medine, Terre Sacrée d’Arabie Saoudite. L’ ‘Ajwa, un fruit vertueux, riche et nourrissant. Les Ajwah (عجوة), dattes préférées du prophète Muhammad (صلى الله عليه وسلم), sont une variété particulière et unique de fruits secs cultivées exclusivement à Madina Monawara. De couleur noire, elles se révèlent au palais délicieusement sucrées et fruitées. Sa texture fine et delicate s’avère d’une extrême richesse en nutriments, concentrée en antioxydant, excellente source de minéraux, de fibres alimentaires et de glucides, l’Ajwa est un fruit reconnu pour ses qualités sacrés et le retablissement de la santé. Profitez des nobles bienfaits d‘Ajwah, consommez-les quotidiennement comme un fruit sec ou en soin par nombre impair et de la main droite, vous suiverez ainsi la Sunna, tradition du Prophète de l’Islam (Muhammad (صلى الله عليه وسلم). La datte sacrée du paradis très appréciée du Prophète Muhammad (Muhammad (صلى الله عليه وسلم) En Islam, d’après un Hadith rapporté par Ibn Majâh, Aboû Dâwûd et An-Nasâ’î, l’ajwa est un fruit du paradis. Abou Houraïra raconta: « Le Prophète distribua un jour des dattes à ses compagnons. Chacun d’eux eut droit à sept dattes ; j’eus le même nombre moi aussi… » (Boukhari) Le prophète Muhammad (Muhammad (صلى الله عليه وسلم) a dit « Celui qui déjeune le matin avec sept dattes de «al ‘Ajwah», rien ne pourra lui nuire ce jour-là, ni poison et ni sorcellerie ». Rapporté par Boukhari (n°5768) et Mouslim (°2047) Dans une version rapportée par Saad (qu’Allah soit satisfait de lui), l’Envoyé d’Allah dit: « Quiconque mange, chaque matin, sept dattes de ces deux plaines (de Médine) (couvertes de pierres noires), ne sera pas atteint d’aucun poison jusqu’au soir » (hadith dans le sahîh de Muslim n°3813).

Partager cet article
  , , ,